Méloé violet -  Meloe voilaceus

de la famille des Meloidae

Ces insectes lents mesurent jusqu’à 3,5 cm pour les femelles, les mâles sont plus petits.

L'abdomen est particulièrement volumineux chez les femelles

en raison des milliers d’œufs qu’elles produisent.

la femelle pond ses œufs (plusieurs milliers) dans le sol,

au fond de trous cylindriques qu'elle referme.

Les œufs donnent naissance quelques jours plus tard (environ 4 semaines)

à une larve primaire nommée "triongulin" possédant 3 griffes pour s'agripper.

Ces larves grimpent sur des fleurs et attendent le passage d'un hyménoptère nidifiant,

et plus particulièrement une abeille sauvage.

En fait elles s'agrippent au premier insecte de passage en espérant que ce soit le bon.

Si c'est le cas le "triongulin" est transporté dans le nid de l'hyménoptère

où il peut effectuer la suite de sa métamorphose larvaire.

Sinon, il meurt rapidement car il ne s'alimente pas.

La larve s'introduit dans une cellule, mange l'œuf et attaque la deuxième phase de sa métamorphose.

La seconde larve, très différente de la première, a un aspect vermiforme

et les pattes provisoires ont disparu.

Cette seconde larve se nourrit du nectar et du pollen apportés par son hôte.

Elle mange, mange et devient très grosse.

Elle va alors effectuer plusieurs mues et métamorphoses.

La nymphose s'effectue sous terre et l'imago émerge en avril.

IL se nourrit de pollen.

S'il se sent menacé, il émet, au niveau de ses articulations et par sa bouche

un liquide toxique.

Le mâle a les antennes coudées. Ici , c'est peut-être une femelle !

 

Le méloé violet
Le méloé violet
Le méloé violet
Le méloé violet
Retour à l'accueil